fbpx
Kotlin

Kotlin

Google annonce pendant la conférence Google I/O 2017 que Kotlin devient le second langage de programmation supporté officiellement sur Android après Java .

Kotlin est un langage de programmation orienté objet et fonctionnel, avec un typage statique qui permet de compiler pour la machine virtuelle Java et JavaScript. Son développement provient principalement d’une équipe de programmeurs chez  JetBrains  basée à Saint-Pétersbourg en Russie .

Pour développer des applications en Kotlin, on peut utiliser l’IDE intelliJ sur lequel un plugin de Kotlin est disponible par défaut.

Il est aussi possible de développer grâce à Android studio. En effet le plugin de Kotlin y est embarqué depuis sa version 3.0 . Pour ceux qui disposent d’une version antérieure il faudra l’installer manuellement. Une fois fait il faudra juste redémarrer l’IDE.

La liste des fonctionnalités offertes par Kotlin est très longue. Juste une petite partie de ses aspects positifs a été mentionnée plus haut comme par exemple le caractère optionnel des points-virgule, la gestion de la mutabilité des variables , l’affranchissement du NullPointerException ainsi que le nouvel outil de contrôle de structure « when » qui ravira les développeurs de par la puissance de son utilisabilité.

Il faut aussi ajouter que l’une des fonctionnalités qui joue en faveur de Kotlin est son interopérabilité avec son aîné Java. Un code Java Android peut être invoqué à partir de Kotlin de même qu’un code Kotlin peut l’être à partir de Java. De plus, un projet Android peut inclure à la fois des fichiers Java et Kotlin. Il est d’ailleurs possible de convertir les fichiers Java existants en Kotlin.

Nous pouvons simplement résumer tout ceci en disant que Kotlin est un langage plus riche, plus flexible et beaucoup plus concis.

En plus de faciliter la vie aux développeurs, Kotlin est aussi un apport important pour les utilisateurs finaux des applications. Un langage plus concis, c’est également moins d’erreurs potentielles, et donc moins de crashs sur le long terme. Le développement des applications étant facilité, on peut également penser que les applications et les nouvelles fonctionnalités seront déployées plus rapidement.

Kotlin est un avantage pour les développeurs

Outre l’aspect du code, il puise une force considérable dans la facilité de sa mise en place. Si on code une application Android, il n’est en effet pas nécessaire de coder celle-ci entièrement en Kotlin. On peut tout à fait le mêler à une application basée en Java.

Autre point non négligeable, Android Studio 3.0 intègre un transpileur Java-Kotlin, Il suffit simplement de coller du code Java dans un fichier Kotlin. L’éditeur vous demandera alors si vous souhaitez transpiler ce code source en Java.

Kotlin n’est très certainement pas le saint-Graal des langages de programmation, et il va lui falloir un peu de temps pour s’imposer de façon certaine.
Mais ce langage démarre avec pas mal de fées au dessus de son berceau. Basé sur une syntaxe simple et concise, il intègre correctement des concepts qui permettent d’écrire des applications plus robustes. De plus, il s’affranchit des principaux défauts de Java et de Javascript.

Laisser un commentaire